30 octobre 2011

Un clocher pour gratouiller les nuages

  Pointu, pointu, le clocher de Bézu!     On le devine, caché par des arbres encore dénudés, dans ce si joli chemin promu "rue de l'église".     Sa forme est de toute beauté à force de simplicité, de pureté, d'évidence.     On ne peut pas s'y tromper, son rôle est bien d'accrocher et d'égratigner les nuages. C'est ainsi qu'ils laissent derrière eux des prés bien verts et une Lévrière pleine de vie.