17 février 2012

Le Pont Neuf de Saint Denis le Ferment

  Le pont neuf, cela vous rappelle quelque chose?       Eh bien oui, il existe une sorte de norme concernant les villes et villages établis au bord de l'eau: celle de posséder un pont neuf. Saint Denis le Ferment ne déroge pas à la règle. Le voilà, le pont neuf. De quand date-t-il vraiment? Est-il, comme le pont parisien du même nom, le plus vieux de la ville?           Que peut-on voir depuis le Pont neuf ? Tout un petit monde animal qui profite des longues algues que... [Lire la suite]

03 février 2012

D'où vient ce joli nom de la Lévrière?

  La Lévrière. Quel joli nom pour une rivière! Mais d'où vient ce nom? Est-ce vraiment le fruit du hasard? Est-ce parce que le lévrier est le plus élégant et le plus doux des chiens qui accompagnent les hommes?             Capable de beaucoup de gentillesse et d'affection,               tout à l'image de notre rivière, qui sait se lover avec tendresse contre les berges.              ... [Lire la suite]
Posté par VertdeGris à 17:49 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 janvier 2012

Discrète et modeste jeune rivière à Bézu la Forêt

  Toute jeune et modeste, sortant de la forêt, la belle Lévrière traverse son premier village en toute discrétion.         Mais heureusement pour les visiteurs de Bézu le Forêt, la rambarde du pont est très opportunément ajourée.         Et on la voit filer tout droit. Comme si elle voulait ne pas s'attarder, ne pas se faire remarquer...            Peut-être est-elle encore un peu craintive à l'égard de ces habitations humaines qu'elle... [Lire la suite]
10 janvier 2012

Les arbres omniprésents à Bézu la Forêt

  A Bézu, la forêt a laissé la place à une zone habitée et ce sont d'autres espèces d'arbres, très décoratives, qui servent d'écrin aux belles demeures du village. Les fleurs et les feuilles du printemps commencent à pointer, augmentant la beauté du lieu             Mais la forêt n'est pas loin. Le regard la rencontre très vite au delà des prés. Et les exploitants agricoles, ces architectes de nos paysages, ont ici du sens pratique et de la poésie. C'est ainsi que les clôtures... [Lire la suite]
08 janvier 2012

Les vaches baciviennes

                                                                       Les vaches baciviennes, une nouvelle race de vaches, croyez-vous?         Mais non, ce sont les vaches de... [Lire la suite]
02 janvier 2012

Un court cours d'eau!

25 kilomètres, voila la longueur totale de la Lévrière!   Elle naît à Bézu la Forêt dans la partie orientale de la Forêt de Lyons et coule en direction du sud-est, parallèlement à l'Epte, à 3 kilomètres à l'ouest de celle-ci.       A Bézu Saint Eloi, elle reçoit en rive droite, la Bonde qui vient d'Etrépagny, puis elle conflue avec l'Epte en aval de Gisors, à Neaufles Saint Martin au terme d'un cours intégralement situé dans le département de l'Eure et en Pays du Vexin Normand.     Le bassin... [Lire la suite]

10 décembre 2011

Une musique pour la Lévrière

    C'est une petite symphonie pastorale qui se joue sur les bords de la rivière. L'orchestre c'est le vent dans les cîmes et le doux clapotement de l'eau. Il accompagne ces remarquables solistes que sont les oiseaux. Parfois, les soirs d'été, quelques rainettes ponctuent la mélodie...          
20 novembre 2011

A la recherche des sources de la Lévrière

  Non, on ne peut pas comparer avec la longue et pénible expédition de recherche des sources du Nil!     Mais c'est tout de même un petit jeu de piste, avec quelques indications, comme ce panneau ...       près de la maison forestière de Rome (oui, tous les chemins y mènent!)...     ... et puis ensuite, plus rien! C'est pourtant simple finalement: il faut suivre la route forestière de la Fontaine du Houx, là juste en dessous...     D'abord carossable et... [Lire la suite]
07 novembre 2011

Le héron, le plus statique des oiseaux de rivière

  On l'aperçoit en passant sur le pont. C'est un grand héron gris, totalement figé dans une immobilité confinant à la rigidité des statues.     A force de ne plus respirer pour ne pas attirer l'attention des poissons, il a pris racine à cet endroit précis. Ce doit être un excellent poste d'observation!     N'est-ce pas curieux cette silhouette verticale, muette et figée regardant fuir une guillerette diagonale mélodieuse et porteuse de vie? Revenez demain, il sera encore là!
30 octobre 2011

Un clocher pour gratouiller les nuages

  Pointu, pointu, le clocher de Bézu!     On le devine, caché par des arbres encore dénudés, dans ce si joli chemin promu "rue de l'église".     Sa forme est de toute beauté à force de simplicité, de pureté, d'évidence.     On ne peut pas s'y tromper, son rôle est bien d'accrocher et d'égratigner les nuages. C'est ainsi qu'ils laissent derrière eux des prés bien verts et une Lévrière pleine de vie.