On le sait, c'est prouvé, les rivières adorent les hommes.

D'ailleurs, elles sont très souvent là où les hommes se sont installés, non?

Mais elles aiment encore plus les femmes. Chacun peut constater qu'aux emplacements des lavoirs, elles se font calmes et accessibles.

Ce n'est pas un hazard!

 

 

 

Elles essaient d'être assez larges, dotées si possible d'un petit courant tranquille mais efficace...

 

 

 

 

La  Lévrière avait manifestement de l'affection pour les lavandières de St Denis.

Elle leur avait d'ailleurs ménagé à côté du lavoir une jolie pelouse bien entretenue, uniquement destinée à étaler les draps à sécher...

Hummm... les bonnes odeurs de linge propre!